Des séjours sur-mesure pour les familles confrontées à la souffrance psychique

séjours FALRET

Le confinement a été une épreuve pour beaucoup, en particulier pour les aidants qui se sont retrouvés démunis et isolés. Beaucoup présentent un niveau de dépression significatif depuis le 17 mars 2020. 
Une fragilité qui rend les séjours FALRET d’autant plus précieux. L’ŒUVRE FALRET a donc procédé à quelques réaménagements pour organiser ses séjours, en partenariat avec l'UNAFAM, en toute sérénité. 
La bonne nouvelle est que ces trois séjours auront lieu  au bord de la mer ! Il reste quelques places. N’hésitez-pas à contacter la responsable des séjours Catherine Savournin. 

06 78 73 86 19 / repit.info@oeuvre-falret.asso.fr
 

Séjours RÉPIT
UNE RÉPONSE EFFICACE ET GLOBALE AUX BESOINS DE RÉPIT DES PROCHES AIDANTS
Pour l’aidant seulCe programme permet de prévenir le risque d’épuisement des aidants familiaux en les soutenant dans leur action d’accompagnement tout en préservant leur qualité de vie : ateliers de formation/réflexion, activités corporelles, loisirs. > du 19 au 26 juillet 2020 à Pornichet (Loire-Atlantique) 
650 € tout compris hors transport (chambre individuelle, pension complète)> du 5 au 12 septembre 2020 à l’Île de Ré (Charente-Maritime)
600 € tout compris hors transport (chambre individuelle, pension complète) Séjour PARENTHÈSE
UN SÉJOUR DE VACANCES POUR SE RESSOURCER EN FAMILLE Pour l’aidant AVEC son proche aidéCe séjour contribue au bien-être de la personne en fragilité et de son ou ses proche(s) aidant(s) avec des animations adaptées aux besoins de chacun, communes ou séparées : excursions, animations, loisirs (Agrément VAO). Chacun vit des moments à soi, l’esprit serein pendant la journée et se retrouve le soir avec plaisir !> du 11 au 18 juillet 2020 à Pornichet (Loire-Atlantique)
650 € tout compris hors transport (chambre individuelle, pension complète) 

L’ŒUVRE FALRET, organisatrice des séjours, vous obtient des chèques vacances spécifiques finançant jusqu’à 50 % du coût du séjour sous conditions de ressources (quotient familial < à 900 €). D’autres aides financières existent pour profiter de ces séjours grâce à nos partenariats et différents organismes : caisses de retraite, mutuelle, CCAS, MDPH, etc.

Des séjours sur mesure pour les familles confrontées à la souffrance psychique
http://6ni9.mjt.lu/lnk/ATwAAEerQpAAAAAAAAAAAGy2cigAARpeaNAAAAAAAAe9wQBe6LuRactalaYeSUaAnemjxx8oZQAHT7k/2/6ez_8M5VKo1pUB0pi2GYxA/aHR0cHM6Ly9mYWxyZXQub3JnL25vcy1hY3Rpb25zL3Nlam91cnMtYWlkYW50cy1mYW1pbGlhdXgtcmVwaXQv

Des séjours très attendus « Chez nous, l’épidémie est tombée d’autant plus mal pour Édouard que c’était pile le moment où il a passé la “barre”: « oui je peux faire des choses pour améliorer ma qualité de vie (en plus du traitement) ». Il venait de s’inscrire à des activités : marche, yoga, d’où socialisation et il a été d’autant plus frustré et déçu. Il a décidé que ce qui pourrait l’aider serait de venir déjeuner et passer quelques heures à la maison chaque jour. Ce n’est pas le strict respect du confinement, mais c’était déjà extraordinaire qu’il arrive à se poser la question de ce qui lui ferait du bien!Édouard a donc “avancé” extraordinairement depuis juin dernier, même s’il y a eu récemment quelques jours de crise où je suis naturellement redevenue le bouc émissaire. Mais vive les séjours Répit et Christelle (ndlr : animatrice des activités corporelles de relaxation), et les formations et l’infirmière du CMP ! J’ai tant appris, je me débrouille mieux avec lui, et avec moi-même, même si nous ne sommes pas à l’abri d’un souci...Je rêve de l’île de Ré (ndlr : lieu du séjour Répit de septembre), et je ne dois pas être la seule ! »
C'est avec plaisir et engagement que je participe à cette belle aventure humaine en tant qu'intervenante.
Je propose des ateliers collectifs, ateliers sensoriels dans la nature d'une part, et ateliers de Do In d'autre part,
et des séances individuelles de Shiatsu.